Chasse Construction Joute Siege Vie médiévale
Les châteaux forts en temps de paix
Le château fort est construit pour la guerre mais on ne se battait pas tout au long de l'année au moyen âge. Comment vivaient les habitantsdes châteaux médiévaux en temps de paix ?

Confort et mobilier

Il faut attendre le XIIe siècle pour voir le château féodal devenir une demeure digne de ce nom et contenant tous les services nécessaires à la vie sédentaire. Auparavant, la vie dans les châteaux devait plus ressembler à une vie de garnison dans un camp retranché, sans aucun confort. Avec le seul donjon comme construction durable, sans cheminée, avec les cuisines à l'extérieur, on ne peut pas dire que les habitants menaient une vie de château. Le mobilier était réduit au minimum (lit du seigneur, coffres, bancs) et on dressait la table sur des tréteaux.  
Vers la fin du XIIe siècle, à la suite des croisades, la noblesse féodale avait rapporté d'Orient des habitudes de luxes ainsi que des objets de toute nature (étoffes, meubles, ...) ce qui allait entraîner d'important changements à l'aspect intérieur des châteaux forts. Ils deviennent plus confortables (cheminées, cuisines) et avec plus de pièces (chambres à coucher, salles d'audience, salles de réception). Ils se garnissent de tapis, de meubles sculptés, de tapisseries et boiseries sur les murs.

Arts de la table

La table elle même était le plus souvent composée de tréteaux sur lesquels on posait de grandes planches au moment du repas. Au début seulement décorées de draperies pendant sur les côtés, les tables sont habituellement recouvertes de nappes au XIIIe siècle. Les couverts étaient réduits au minimum: couteaux, coupes ou hanaps et cuillers pour les mets liquides. On mangeait avec les mains et une tranche de pain faisait office d'assiette. La fourchette n'est apparue qu'au début du XIVe siècle pour devenir assez commune au XVIe siècle.
  Les banquets pouvaient durer des heures et si l'on en croit la littérature, c'était de véritables festins: gibier, cuisseaux de cerfs, poissons grillés, viandes à la broche, pâté en croûte, fromages. La cuisine médiévale était très épicée avec du poivre mais aussi les onéreuses épices orientales (safran, cannelle, gingembre). Le vin accompagne les repas et les desserts se composent de gâteaux et de fruits, parfois exotiques comme les figues et les dattes. On boit volontiers l'hypocras à la fin des repas, vin blanc dans lequel on a fait macérer de nombreuses plantes et épices  

Un menu au 14e siècle:
Première assiette: pâté de veau haché menu et moelle de boeuf, boudins, saucisses.
Deuxième assiette: civet de lièvre et brouet d'anguille; fèves, salaisons, grosse chair (boeuf et mouton).
Troisième assiette: rôti, poulets, veau et perdrix, poissons.
Quatrième assiette: tanches bourrées à la sauce chaude, pâté de poulet à la soupe de graisse et de persil.
Cinquième assiette: bouilli lardé, anguilles, rôti de poisson, beignets, crêpes et vieux sucre.
Sixième assiette: flans sucrés et lait, nèfles, noix pelées, poires cuites et dragées; hypocras (vin au miel) et oublies (pâtisseries).

Divertissements

Une autre question nous vient forcément à l'esprit: en dehors des repas, quels étaient les passe-temps de la noblesse au moyen âge ?

 

Les divertissements extérieurs: A l'extérieur, les jeunes gens allaient volontiers se promener dans les vergers, hors des remparts mais souvent entourés de murs. Les promenades à cheval étaient aussi l'occasion de rencontres courtoises, particulièrement les chevauchées à deux.
Mais le passe-temps préféré était la chasse. Les plus spectaculaires étaient les tournois et les joutes.
Les divertissements intérieurs: A l'intérieur des châteaux, on jouait et on se divertissait en regardant divers spectacles.

 

haut